Deauville est une commune du département du Calvados, dans la région Basse-Normandie, peuplée de 3 915 habitants (les Deauvillais).

Notoriété

Station balnéaire normande, elle est considérée, avec son casino, ses palaces, ses villas classées, ses champs de courses, ses ports de plaisance, son palais des congrès, son Festival du cinéma américain, ses golfs et ses discothèques comme une des plus prestigieuses en France. Elle attire chaque année des milliers de touristes, notamment des Parisiens en raison de sa relative proximité géographique (≈ 200 km).

Sa réputation de station de luxe lui vaut d’être fréquentée régulièrement par de nombreuses célébrités du cinéma, de la musique, de la télévision, de la mode, et du monde économique et politique.


Géographie

La commune est située à l’embouchure de la Touques qui la sépare de Trouville-sur-Mer, et s’étend en partie le long du fleuve. Un pont relie les deux communes. D’un point de vue traditionnel, elle appartient au pays d’Auge et d’un point de vue touristique, à la Côte Fleurie.

L’environnement de la commune est caractérisé par une longue plage de sable, résultant de l’érosion des falaises de calcaire oolithique. En retrait s’étendent, d’une part, la vallée de la Touques et, d’autre part, des collines qui constituent le paysage typique du pays d’Auge.

Toponymie

Le nom de Deauville est attesté sous la forme latinisée Auevilla en 1060, d’Auville, puis Deauvilla plus tardivement.

Il s’agit d’une formation toponymique médiévale en -ville « domaine rural » (terme issu du gallo-roman VILLA « grand domaine rural »). L’origine du premier élément a donné lieu à diverses hypothèses.

Tout d’abord, d’après les mentions anciennes du nom, sa forme originelle ne comportait pas de [d] initial. Il s’explique par l’agglutination de la préposition de (après élision du [œ], caractéristique de la langue française devant une autre voyelle) : d’Auville > Deauville. La graphie contemporaine restitue un e non étymologique : Deauville au lieu de Dauville. L’agglutination de cette préposition n’est pas rare en toponymie, puisqu’on la retrouve plus à l’ouest dans la Douve ou dans Digosville (Manche, Ingulvilla en 1095, Digouvilla 1198)

Albert Dauzat et Charles Rostaing considèrent le premier élément Au- comme issu d’un appellatif d’origine germanique auwja, auwa « prairie humide ». Cela convient bien au site de Deauville situé à l’embouchure de la Touques dans un environnement de prairies inondables.
René Lepelley formule l’hypothèse qu’Au- représente un anthroponyme germanique Avo.

Remarques : le germanique auwa qui explique le nom de la ville d’Eu (Seine-Maritime, Auvae ou Awae en IXe, Ou en XIIe siècle) peut difficilement avoir été combiné à un nom en -ville qui sont, la plupart du temps, composés avec un anthroponyme. Le nom de personne germanique Avo semble rare en toponymie, on le retrouve cependant dans Avocourt (anciennement Avoncourt) décliné à l’ancien cas régime, ce qui n’est jamais le cas pour les noms de personne composés avec les noms en -ville en Normandie, mais fréquent ailleurs.

Homonymie probable avec Auville-sur-le-Vey (parrochia de Auvilla 1274, Auvilla 1277 ~ 1280), dont le premier élément s’explique par l’anthroponyme germanique Awo (masculin) / Awa (féminin) selon Dominique Fournier.

Histoire

bientôt…

 

Lieux et monuments

Lieux et monuments classés

Chapelle Saint-Laurent : Ancienne église paroissiale des 12e et XIIIe siècles, elle est classée monument historique par arrêté du 23 septembre 1977. Yves Saint-Laurent a contribué sa restauration.

Lieux et monuments inscrits

Villa Strassburger : Sur le terrain de la « Ferme du Coteau », vendue par Gustave Flaubert en 1875 à Henri de Rothschild, l’architecte caennais Georges Pichereau a construit au début du 20e siècle cette villa, inscrite aux monuments historiques pour ses façades et sa toiture par arrêté du 29 octobre 1975. Elle est appelée Strassburger car elle est devenue, dans les années 1920, la résidence deauvillaise du milliardaire américain Ralph-Beaver Strassburger. Ses descendants ont fait don de la villa à la ville de Deauville qui en assure depuis la gestion et l’entretien.

Lieux et monuments inventoriés

Ex-blanchisserie du centre Élie de Brignac : intégrée depuis 1974, à la salle des ventes de chevaux de course Elie de Brignac, la « grande blanchisserie de Deauville » se trouve sur le site d’une très ancienne blanchisserie d’Eugène Bruère au XIXe siècle. Détruite en 1889, rebâtie par un dénommé Pally, réaménagée en 1921 par Maurice Leduc pour assurer la blanchisserie des hôtels de la région jusqu’en 1969, elle abrite également au cours du XXe siècle une usine de boutons de corozo de la Société industrielle des boutons jusqu’en 1930. Cette blanchisserie est classée à l’inventaire général du patrimoine culturel.
Le chantier naval Bernard Macario : construit en 1920 par Bernard Macario, il est connu pour avoir construit en 1932 le bateau de course en acajou ou en teck de Louis Breguet mais aussi des bateaux de pêche comme le Surplus, chaloupe crevettière d’après-guerre, aujourd’hui propriété de la ville de Trouville-sur-Mer. Fermé en 1965, le chantier est repris par les Constructions navales Normandie-Saintonge, avant de devenir les Chantiers navals deauvillais. Ces chantiers sont classés à l’inventaire général du patrimoine culturel et de fermer en 2008.

Autres lieux et monuments

Ces autres lieux et monuments sont tous classés au patrimoine de la ville.

La villa Breloque est l’habitation dans laquelle le peintre Eugène Boudin vécut la dernière année de sa vie et mourut le 8 août 1898.
La promenade de la plage, « les Planches » et ses « Bains pompéiens » accueille jusqu’à 20 000 visiteurs par jour les week-ends et l’été ; le front de mer est le premier à obtenir la norme iso 9001 pour le service chargé de l’entretien et de la mise en valeur53.
Le Casino ;
Les hôtels du groupe Barrière : les palaces le Normandy et le Royal ;
La mairie, réhabilitée en style néo-normand en 1961 par le maire Robert Fossorier ;
La place Morny, ses jets d’eaux et son marché couvert ;
Les « Arcades » de l’avenue du général de Gaulle ;
Le Cercle des propriétaires ;
La gare de Trouville-Deauville, reconstruite en style néo-normand en 1931 et qui a inspiré celle de Dalat (Vietnam) et de Pointe-Noire (République du Congo) ;
La piscine olympique.

Personnalités liées à la commune

Naissances

Jacques Eyser (1912-1999), comédien
Nicole Van de Kerchove (1945-2008), navigatrice
Marie-Jo Bonnet (1949), historienne
Bruno Morandi (1959), photographe
Xavier Marchand (1973), champion de natation

Culture

Cinéma

Un festival consacré au cinéma américain est organisé tous les ans, en septembre, depuis 1975.
Un festival consacré au cinéma asiatique a lieu tous les ans, en avril, au Centre International de Deauville, depuis 1999.

Musique

Un festival de jazz intitulé Swing in Deauville est organisé tous les ans depuis 1989 par le groupe Lucien Barrière.
Un festival de musique classique, le Festival de Pâques, a lieu tous les ans au Centre international de Deauville, depuis 1996.
Un festival de musique classique réservé aux jeunes talents, Août musical, a lieu tous les ans au Centre international de Deauville.

Littérature

Le salon Livres & Musiques a lieu tous les ans, en avril, depuis 2004.

Sports et jeux

Hippisme : Grands-prix renommés, surtout en été, sur l’hippodrome de La Touques et sur celui de Clairefontaine, situé à Tourgéville.
Polo : organisation de la « Coupe du monde » tous les ans au mois d’août.
Golf : Golf Barrière à Saint-Arnoult, Golf de l’Amirauté à Tourgéville.
Tennis : Tennis Club, sur le front de mer
Voile : deux ports de plaisance, le vieux port (yacht-club) et Port-Deauville (marina). Centre Nautique sur la plage.
Football : AS Trouville-Deauville. Tous les ans au mois d’août, le Paris Saint-Germain (PSG) rencontre amicalement le Stade Malherbe de Caen au stade du Commandant-Hébert.
Cyclisme : Deauville a été ville-étape du Tour de France cycliste en 1979.

En juillet, Deauville organise depuis 1968 un tournoi international de bridge. Devenu « Festival mondial de bridge », il oppose les meilleurs joueurs de la spécialité. Les parties sont retransmises sur écran géant pour un meilleur suivi des spectateurs. Giorgio Belladonna y a participé en tant que numéro un mondial de la spécialité. L’acteur Omar Sharif est un fidèle de ce tournoi.

Une étape de l’European Poker Tour a lieu annuellement dans le prestigieux casino.

Galerie Photo Complète:

wikipedia et toute les sources d'information

Tags:

 

Faire un commentaire pour : Deauville