Bangkok (en thaï กรุงเทพมหานคร ou กรุงเทพฯ Krung Thep écouter, voir ci-dessous) est la capitale de la Thaïlande. C’est à la fois une ville et une province.

Toponymie

Son nom entier est :
en thaï :
กรุงเทพมหานคร อมรรัตนโกสินทร์ มหินทรายุธยา มหาดิลกภพ นพรัตน์ราชธานีบุรีรมย์ อุดมราชนิเวศน์มหาสถาน อมรพิมานอวตารสถิต สักกะทัตติยะวิษณุกรรมประสิทธิ์
sa transcription :
Krung Thep mahanakhon amon rattanakosin mahintara ayuthaya mahadilok phop noppharat ratchathani burirom udomratchaniwet mahasathan amon piman awatan sathit sakkathattiya witsanukam prasit
sa signification :
« Ville des anges, grande ville, résidence du Bouddha d’émeraude, ville imprenable du dieu Indra, grande capitale du monde ciselée de neuf pierres précieuses, ville heureuse, généreuse dans l’énorme Palais Royal pareil à la demeure céleste, règne du dieu réincarné, ville dédiée à Indra et construite par Vishnukarn ». Ce nom a été composé à partir de deux anciennes langues indiennes, le pali et le sanskrit.
L’appellation courante de Krung Thep ou Krung Thep Mahanakhon est reflétée dans un chant populaire (กรุงเทพมหานคร/Krung Thep Mahanakhon par อัสนี-วสันต์ โชติกุล/Asanee-Wasan Chotikul).
Le Livre Guinness des records le note comme le nom de lieu le plus long au monde.
Il existe plusieurs explications pour le nom de « Bangkok ». Il pourrait être la contraction de Bang Ma-Kok qui se traduit par « lieu planté de pruniers » ; Bang est souvent utilisé dans le nom des villes situées au bord de la mer ou d’une rivière, Ma-kok désigne la prune de Java (Syzygium cumini). Une autre hypothèse cite le khmer Beung Kok : « terre inondable (beung) aux roseaux (kok) ».


Histoire

Bangkok (aujourd’hui le quartier de Thonburi) était un village situé sur la rive ouest du fleuve Chao Phraya. Après la destruction par les Birmans de la capitale Ayutthaya en 1767, le général Taksin, devenu roi, se replia en aval sur ce site et décida d’y fonder la nouvelle capitale. Devenu dément, il fut assassiné et remplacé par le général Chakri qui, sous le nom de Rama Ier, devint le premier roi de la nouvelle dynastie Chakri, qui règne encore aujourd’hui. En 1782, il décida, pour des raisons de défense, de transférer la capitale sur la rive gauche et commença des constructions fortifiées, aujourd’hui le Grand Palais. Le 21 avril 1782 est retenu comme date de fondation de la ville.
Le nom de Bangkok n’a plus été utilisé par les Thaïlandais depuis la fondation de cette capitale. Certains habitants des provinces les plus reculées du pays n’ont même jamais entendu parler de ce nom. Pour des raisons inconnues, ce changement n’a semble-t-il jamais été perçu par les étrangers, qui persistent, plus de 200 ans plus tard, à considérer à tort que le nom officiel est Bangkok.

 

Démographie
La population officielle de Bangkok en 2010 est de 8,25 millions d’habitants pour la ville elle-même et de 14,6 millions d’habitants pour la métropole, appelée « Grand Bangkok ». Ce nombre est toutefois considéré comme très sous-estimé, puisqu’il ne prend en compte que les habitants de la ville officiellement enregistrés dans celle-ci et non leur nombre réel (bon nombre de Thaïlandais restent enregistrés dans leur ville de naissance). Les estimations les plus sérieuses, bien que spéculatives, estiment que la population vivant dans les limites de la métropole de Bangkok est de 18 millions d’habitants.

Administration

La ville est dirigée par un gouverneur, personnage important, élu pour quatre ans. L’élection de janvier 2009 a été remportée par Sukhumbhand Paribatra, un ancien député du Ministère des Affaires Etrangères.
Bangkok est désormais le centre d’une zone de co-urbanisation le Bangkok Metropolitan Area (en thaï : กรุงเทพมหานครและปริมณฑล), ou Grand Bangkok, qui regroupe les cinq provinces adjacentes.

Pays Thaïlande
Province Bangkok
Gouverneur Sukhumbhand Paribatra (depuis 2009)
Géographie
Coordonnées 13° 45′ 08″ Nord
100° 29′ 38″ Est
Altitude 2 m
Superficie 156 870 ha = 1 568,7 km²
Superficie de l’agglomération 776 200 ha = 7 762 km²
Démographie
Population 8 249 1171 hab. (2010)
Densité 5 259 hab./km²
Population de l’agglomération 14 565 520 hab. (2010)

Géographie

La superficie de cette province est de 1 568,7 km², dont l’essentiel est considérée comme constituant la ville de Bangkok, ce qui en fait une des plus grandes villes du monde. La superficie de la métropole s’étend elle sur 7 762 km².
Bangkok est traversée par le fleuve Chao Phraya, qui détermine deux grandes zones, la rive droite (l’ancienne Thonburi) restée plus traditionnelle, parcourue de nombreux khlongs, canaux reliés au fleuve qui avaient valu à la ville le surnom de « Venise de l’Asie », et la rive gauche, plus développée, où se trouvent presque tous les attraits touristiques, le centre des affaires, le réseau de métro et les grandes tours modernes.
Bangkok n’est située qu’à 2 mètres au-dessus du niveau de la mer, ce qui provoque des inondations en période de mousson. De plus, construite sur une zone autrefois marécageuse, la ville s’enfoncerait de 1, voire 2 cm par an. La modernisation de la ville entraîne un bétonnage du sous-sol et l’asséchement des khlongs. L’eau arrivant en aval, par la Chao Phraya et les autres rivières, s’écoule difficilement à travers la ville, qui ne peut désormais plus absorber le débit du fleuve, en périodes de fortes moussons, sans inondations.
Article détaillé : Inondations de 2011 en Thaïlande.
Cette situation commence à devenir problématique. En 2011, la ville a connu une période d’inondations sans précédent due à de fortes moussons. Pendant près de 6 mois, toutes ses rues ont été partiellement inondées et les autorités ont été obligées d’entreprendre dans l’urgence de gigantesque travaux de déviation des cours d’eau, en périphérie de la ville. Celle-ci semble vouée à un sort similaire à Venise, protégée de façon très précaire par des digues et des barrages.
Le climat de la ville est un climat tropical marqué par 2 saisons : la saison sèche de novembre à avril et la saison des pluies de mai à octobre.

Le développement de la ville sur la rive gauche a été plutôt anarchique et réalisé sans plan d’urbanisme. Les grandes voies ont été créées en bétonnant les anciens khlong. Les îlots ainsi créés ont été pourvus de voies secondaires appelées soï. Ceux-ci se finissent très souvent en impasse, ce qui empêche la création d’itinéraires transversaux et concourt à l’encombrement des axes principaux.

Monuments remarquables

La ville possède essentiellement des temples, mais aucun n’est antérieur à la fin du xviiie siècle.
Le plus ancien est le Wat Pho (ou Wat Phra Chetuphon) et son grand Bouddha couché.
L’enceinte du Palais Royal renferme le Wat Phra Si Ratana Sasadaram (Wat Phra Kaeo) et son Bouddha d’Émeraude, emblème national.
Le Wat Benchama Bophit est en marbre de Carrare.
Le Wat Saket ou temple de la montagne d’or est construit sur une colline artificielle de 75 m de haut, son chedi doré renfermerait une partie des véritables cendres du Bouddha.
Le Wat Traimit tire sa gloire du Bouddha d’or de 5,5 tonnes, la plus importante statue d’or au monde.
Le Wat Arun ou temple de l’aube, au bord du fleuve, a la forme d’un prang de style khmer, haut de 85 mètres.
Le sanctuaire d’Erawan a une histoire anecdotique très intéressante.
Le Vimanmek, ancien palais royal devenu musée, considéré comme le plus grand bâtiment en teck doré au monde.
Le Musée d’Erawan (พิพิธภัณฑ์ช้างเอราวัณ)
Le Chao Mae Tuptim (oratoire à la déesse Tuptim), dédié à la fertilité
Le Gurdwara Sri Guru Singh Sabha, temple Sikh de Bangkok

Enseignement

Bangkok est le siège de nombreuses universités, dont les plus connues sont l’Université Thammasat et l’Université Chulalongkorn.
Il existe également l’AIT Bangkok, c’est-à-dire l’Asian Institute of Technology fondée en 1959, elle est basée au nord de Bangkok.

Transports

Bangkok a sans doute été l’une des villes les plus bruyantes, les plus polluées et les plus embouteillées du monde à cause d’une circulation automobile anarchique, la plupart des canaux ayant été recouverts de voies rapides. L’urbanisation par quartiers et la présence de l’ancien parcellaire limité par des canaux (khlong) transformés pour la plupart en rues explique la difficulté de circulation. En effet, en dehors des boulevards importants circonscrivant les quartiers, les rues intérieures (soï) ne communiquent pas entre elles et finissent souvent en impasse, excluant la possibilité d’itinéraires secondaires de délestage, ce qui engorge d’autant plus les grandes voies.
Bangkok est connue pour ses innombrables taxis disponibles partout et à toute heure, dont la grande majorité sont des Toyota Corolla aussi bien roses que jaunes, bleues ou vertes. Depuis que la législation leur impose de rouler au gaz, la pollution a nettement diminué, bien que restant relativement élevée. La ville possède aussi de nombreux moto-taxi ainsi que des tuk-tuk dans les endroits les plus touristiques. Enfin, plusieurs compagnies de bus sillonnent les différents points de la ville, ainsi que le reste du pays.
La ville a récemment développé de nouveaux modes de transports en commun, plus propres et permettant de désengorger les avenues de la ville. Bangkok possède ainsi depuis 1999 un métro aérien, appelé BTS Bangkok Skytrain. Celui-ci est composé de deux lignes en viaduc, dont des extensions sont en cours de construction. Un métro souterrain existe également avec l’ouverture d’une première ligne semi-souterraine en août 2004. La construction du métro de Bangkok est une entreprise particulièrement difficile, en raison du sous-sol de la ville, constitué d’alluvions gorgées d’eau.
Bangkok est desservie par un réseau ferré national et deux aéroports : l’Aéroport Suvarnabhumi de Bangkok pour la majorité des vols internationaux et l’ancien Aéroport international Don Muang aujourd’hui principalement réservé aux vols domestiques.
Attractions

Bangkok a deux réputations. D’abord sa vie nocturne avec ses bars et ses « go-go girls » (notamment Patpong) tandis que l’autre attraction est celle des marchés flottants, où les petites barques en teck servent à la fois de moyen de locomotion et d’étal. Ce sont généralement les femmes, coiffées d’un chapeau de paille pour se protéger du soleil, qui vendent les produits de l’arrière-pays aux acheteurs qui se pressent.

Culture

Depuis 2001, la ville abrite une troupe d’opéra : l’Opéra de Bangkok qui a donné un grand nombre d’œuvres célèbres.
Depuis 2003 s’y déroule chaque année le Festival international du film de Bangkok.
Evocations littéraires[modifier]
Le livre « Bangkok 8″ de John Burdett a pour cadre le district n°8 de Bangkok.
Centres commerciaux

Siam Paragon
Emporium
MBK Center
Pantip Plaza
Carrefour (chaîne française)
Bangkapi The Mall
Central World Plaza, ancien World Trade Center (endommagé lors des Manifestations politiques thaïlandaises de 2010)
Gaysorn
Century Plaza
Platinum
Esplanade
Terminal 21

Économie

Le tourisme est très important et celui de la chirurgie vient s’y ajouter, notamment pour l’hôpital Bumrungrad. Bangkok veut devenir une des places fortes de l’Asie, principalement avec le nouvel Aéroport international de Suvarnabhumi ouvert en septembre 2006. Celui-ci aurait fait de Bangkok le centre de l’Asie du Sud-Est s’il n’avait pas été très mal construit, avec notamment des problèmes de drainage.
Une importante communauté chinoise (300 000 personnes) tient les rênes de l’économie de la ville et même du pays. Beaucoup d’entreprises thaïlandaises sont dirigées par ces Chinois. Ainsi le Nouvel An chinois est de facto un jour férié dans bon nombre d’entreprises en Thaïlande.

wikipedia et toute les sources d'information

Tags:

 

Faire un commentaire pour : Bangkok